• Episode 3 : Des hauts & des bas
     
     
     
     
    Dès 1909, Benjamin Briscoe défini les bases d'une alliance automobile pour rivaliser à la fois avec ses rivaux Ford et GM mais aussi pour contrer l'étau financier des banques qui asphixie les constructeurs indépendants.
     
    En créant l UNITED STATES MOTOR CO, il rachète et fédère ainsi en 1910 neuf entreprises tout en conservant à leur tête les dirigeants historiques de chacunes.
     
    Les sociètés fondatrices sont :
     
    MAXWELL-BRISCOE (1904-13) Automobiles & Camions
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/maxwell-logo.jpg
     
    BRUSH (1907-13) Automobiles
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/lo_brush1.jpg
     
    STODDARD-DAYTON (1905-13) Automobiles
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/Stoddard-Dayton_logo.jpg
     
    COURRIER (1909-12) Automobiles
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/co100105.jpg
     
    COLUMBIA (1897-13) Automobiles
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/905.jpg
     
    ALDEN-SAMPSON Camions & Tracteurs
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/hog.jpg http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/img130.jpg
     
    GRAY MARINE Moteurs & Bateaux
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1stSeagle.jpg    
     
    PROVIDENCE ENGINEERING Moteurs et engins agricoles
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/providence-tractor.jpg
     
    THOMAS Tramway
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/thomas_ad_1924.jpg
     
    L'Alliance comptera jusqu'à 130 entreprises et la branche automobile se développa rapidement grâce à ses 18 usines dans lesquelles 14000 ouvriers sortirent en 1911 plus de 52000 voitures !.
    Le succès est tel que cette année là est crée l' U.S Briscoe motor Ltd pour conquérir l'Europe et notament la Grande-Bretagne où nombre de Maxwell se vendirent.
     
    Cependant, ce groupe grandissait trop vite et dès 1912 la machine commença à se gripper car comme chacun des dirigeants des marques adhérentes avaient garder son autonomie stratégique,  l'autorité des Briscoe fut petit à petit remise en cause par des rivalités internes et une gestion parfois calamiteuse de certains.
     
    Cet état de fait ne passa pas inaperçu chez les banquiers qui avaient guère appréciés le coté "Robin des Bois" des Briscoe et ce fut l'occasion pour eux de se débarrasser des deux frères.
     
    Pour cela, ils mirent dans leur poche un proche de Maxwell , Walter Flandre, qui portera la fronde contre les Briscoe qui contraints lui cédèrent le contrôle du groupe fin 1912.
    Cette prise de pouvoir abouti en janvier 1913 à la liquidation des actifs du groupe miné par cette lutte fraticide.
    Toutes les entreprises firent faillite sauf "MAXWELL" à qui les banquiers offrirent à très bon prix les restes du groupe défunt.
    La trahison de Flandre donna ainsi à Maxwell les pleins pouvoirs pour relancer et diriger son entreprise que lui rachetera "CHRYSLER" en 1923 avec la suite que l'on connait.
     
    Dépités mais pas abattus, les Briscoe décidèrent de quitter Détroit pour tenter une nouvelle aventure dans l'automobile.
    Quit à changer d'air autant partir loin et c'est ainsi que les deux frères se retrouvèrent à Neuilly sur Seine pour partir à la conquête de l'Europe avec des principes typiquement américains à l'époque comme la fabrication en grande série pour comprimer au maximun les coûts et toucher ainsi une frange beaucoup plus large de la population... grand programme !
    Le Vieux Continent d'avant guerre était sous le charme des cyclecars tel que BEDELIA en France.
    Nombreux étaient les fabricants de ces engins qui travaillaient encore artisanalement empêchant ainsi une plus grande démocratisation de l'automobile qui restait pour beaucoup (et pour longtemps) un rêve inaccessible.  
     
    C'est ainsi que devant ce formidable réservoir de clients potentiels, les Briscoe conçurent le cyclecar AJAX équipé d'un moteur 4 cylindres 12cv et d'une transmission à friction.
    Ce véhicule au prix de vente très bon marché aurait du en toute logique inonder l'Europe et faire la fortune de ses créateurs mais la Grande Guerre en Août 1914 brisa net cet élan et ce fut le retour au pays pour les Briscoe !
     
    On pourrait imaginer que ce nouveau coup du sort marqua la fin des Brisce dans l'automobile mais non et nous verrons cela la prochaine fois dans le dernier épisode estival de cette saga  [:pitcats:4]  


    votre commentaire
  • Après une longue absence "technique" voici la suite de la saga Briscoe ....

    BRISCOE Episode 2 : Le frère cadet
     
     
                                                              http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/lo_brush.jpg
     
    Franck Briscoe vint à son tour à l'automobile lorsqu'il s'associa financièrement avec l'ingénieur Alan Brush.
    Contrairement à Benjamin, il ne joua pas les premiers rôles dans cette affaire et resta dans l'ombre de son associé.
    Ce dernier avait effectivement une grande expérience de l'industrie automobile car  il solutionna en 1899 les graves soucis de mise au point du prototype Oldsmobile avant de se faire remarquer puis débaucher en 1903 par le fondateur de Cadillac, Henry Leland, ex associé de Ford.
    C'est à Alan Brush que l'on doit la conception réussie de la Cadillac type A mais cet ingénieur avait l'ambition de créer sa propre automobile dans le but de remplacer dans les campagnes américaines l'omniprésence du cheval et d'une certaine Ford T.
     
    La rencontre avec Briscoe en 1907 fut donc l'occasion de créer  à Detroit la "BRUSH MOTOR CAR Co"  
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/usine de Detroit.jpg
     
    pour produire la fameuse "Liberty-Brush" qui connaitra un énorme succès notament dans le sud des Etats-Unis.  
     
     
                                     http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/34.jpg                                                  
     
     
    Le concept de la Liberty était de proposer une voiture bon marché, fiable, solide et économique en entretien à une clientèle essentiellement rurale.
    Dès le départ, la réduction des coûts de production fut omniprésente dans la conception de cette petite auto animée par un monocylindre de 10cv.
     
                                          http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/brsh0901a.jpg
     
     
    Les sièges des runabouts étaient recouverts d'un pseudo cuir, les roues équipées de bandages pleins (au départ) et la transmission confiée à une solide chaine.
    Cette auto innovait avec des suspensions à ressorts hélicoïdaux et se caractérisait par un chassis et des essieux en... bois !.
     
                         http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/Brush_essieu bois.jpg
     
    Déja à l'époque la taille de la jante pouvait être modifiée en option ce qui permettait d'accroitre la garde au sol de la Liberty qui s'adaptait alors parfaitement au terrain marécageux du Sud du pays.
     
                         http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1909_Glidden tour 03.jpg
     
    Tout comme son frère, Frank su utiliser l'engouement des courses et des raids automobiles pour consolider l'image de sa marque et c'est ainsi qu'en 1908 une Brush relia le Michigan à la Californie en passant par la fameuse et cassante cote du Pikes Peak au Colorado longue de 37 km ... un exploit pour une aussi petite voiture !
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1909_Glidden tour 04.jpg
     
    En 1909, la Ford T avait trouver une concurrente corriace en la personne de la Liberty-Brush.
     
                                                                                                   Ford T
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/36.jpg http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/fordt.jpg
     
    Ce succès n'échappa point au patron de  General Motors qui profitant de ses bonnes relations avec le frère ainé Briscoe proposa un rapprochement entre Buick-Oldsmobile d'une part et Brush-Maxwell de l'autre pour bousculer le géant Ford.
    La constitution de ce groupe n'eu pas lieu car les frères Briscoe n'entendèrent pas perdre leur indépendance au profit de William Durant et par conséquent le projet fît long feu.
     
    Cependant la neccessité de se rapprocher parue évidente aux deux frères (ainsi qu'à leurs associés réciproques) et c'est tout naturellement qu'ils unirent leurs forces en créant le groupe automobile " U.S MOTORS CO " pour concurrencer Ford et GM.
     
    Ceci sera le 3éme volet de la saga Briscoe pour la prochaine fois  ;)  


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires