• Automobile DELAUGERE-CLAYETTE _ France

    Après De Dietrich et Rolland-Pillain, voici un autre constructeur régional beaucoup moins connu mais qui par son parcourt mérite qu'on s'y attarde le temps d'une Exhu.
     
    La société familiale "DELAUGERE Père & Fils" est à l'origine une entreprise de carrosserie réputée pour son savoir faire dans la région d'Orléans.
     
    Vers 1890, on commence à voir ici et là dans les rues de cette citée circuler  de rares automobiles qui lors de lors passage provoquent curiosité et attroupement des riverains.
    La Famille Delaugère ne manque pas d'observer que cet intérêt croissant pour cette innovation si décriée par les têtes pensantes de l'époque à sans aucun doute toute les chance de se transformer avec un peu de temps en acte d'achat et c'est la raison qui pousse cette firme notoirement établie à se lancer dans l'aventure.
     
    La firme va tout d'abord se pencher sur l'étude d'une motorisation monocylindre fiable et simple à construire et dès 1898 elle est en mesure de présenter à Paris un tricycle motorisé qui marque le début de l'aventure automobile de la société "DELAUGERE & Cie".
     
    Les débuts sont prudents et les évolutions de l'engin consisteront essentiellement à le doter d'une quatrième roue ainsi qu'a des améliorations techniques mineures.
     
    Rapidement force est de constater qu'à l'instar du modèle De Dion-Bouton la firme doit faire évoluer son offre commerciale et franchir une nouvelle étape avec la conception puis la réalisation d'une automobile digne de ce nom.
    Pour se faire l'entreprise s'associe en 1903 avec les frères CLAYETTE qui assurent la mise au point de la partie hors mécanique de la future DELAUGERE-CLAYETTE.
     
     
     
                                                                        http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/logo DC.jpg
     
     
     
    Si la raison sociale de l'entreprise évolue en "DELAUGERE-CLAYETTE Frères & Cie", son envergure aussi car en inaugurant à Orléans un vaste complexe de production de plus de 20000 m2, la firme change de braquet en passant au stade de production industriel !
     
    Chaque jours 2 automobiles de noble construction y sont produites par plus de 200 ouvriers et fait remarquable le capital de la société était supérieur à celui du lion de Sochaux ou du losange de Billancourt !!
     
    La firme se fait remarquer par des attentions tout à fait innovantes à l'égard de ses clients pour qui elle propose des services sur mesure comme l'envoi d'un chauffeur mécanicien  pour initier l'heureux acquéreur aux subtilités de la conduite d'une DELAUGERE-CLAYETTE ... !
     
     
    1904_ Delaugère-Clayette type 4A
                       http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/73.jpg
     
     
     
     
    Dès lors le métier de base de la société lui permet d'offrir au client un impressionnant choix de carrosseries clef en main et donc de simplifier le parcourt du client ce qui est d'autant plus apprécié par les entrepreneurs locaux mais aussi par  l'Armée et certaines municipalités comme Toulouse qui resteront longtemps des clients fidèles aux productions utilitaires de la firme.
     
    On remarque au passage que DELAUGERE-CLAYETTE a su tirer les enseignements de la première crise automobile de 1904 en se diversifiant aussi dans la production de camionnettes moins sensible aux aléas de ce nouveau marché.
    Le slogan publicitaire de la marque sera "Robustesse, confort et souplesse", et Jeanne d'Arc servira même d'emblème à ces luxueuses voitures que l'on retrouvera dans certaines Cours comme celle d' Angleterre pour n'en citer qu'une !
     
    J'ai lu que le Kaiser lui même avait commandé une 8 cylindres de la firme au bord de laquelle il souhaitait parader lors d'une visite à Paris et qu'en souvenir de l'engagement familial lors de la Guerre de 1870, Félix Delaugère refusa d'honorer cette commande bref dans cette anecdote tout est dit quand au train de vie de la marque en cette période faste !!
     
     
     
                                                                   http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/medium_notrehistoire_unefoisr55_autophoto_article_complet.jpg
     
     
    L'international n'est donc pas oublié puisque désormais dans chaque salon automobile que compte le vieux continent on retrouve à chaque fois un stand aux couleurs de l'entreprise qui d'ailleurs remporte même parfois des honneurs en récompense de la qualité de ses productions.
     
    La firme innove en équipant ses automobiles de leviers coulissants pour le changement de vitesses (1906) et de transmission par arbre (1907)
     
    En 1913, la firme obtient même la licence de fabrication pour la France des moteurs suisses "FISCHER" technologiquement  audacieux qu'elle fournira à certains constructeurs comme De Bazelaire mais la guerre met en suspens un promoteur avenir.
     
    Après 4 années de productions militaires axées sur les camions, la reprise se concentre désormais quasiment sur ce type de fabrication laissant ainsi peu de place à l'automobile légère.
    Ceci s'explique aussi par la rationalisation de la production que l'on retrouve un peu partout dans le paysage industriel de l'entre deux guerres.
     
    Cependant l'activité "motoriste" de l'entreprise restera dynamique au cours de ces premières années avec entre autre la présentation d'un 6 cylindres avant de s'éteindre avec le décès de Maurice Clayette en 1922.
    Dès lors la production limitée des automobiles DELAUGERE-CLAYETTE motorisée par Ballot (300 exemplaires seulement de l'ultime type V sortirent des chaînes en deux ans de production !) et un rayonnement quasi régional ne lui augurent guère d'avenir et en 1925 la firme à la traîne technologiquement parlant tombe dans l'escarcelle d'un des géants du marché : PANHARD & LAVASSOR.
     
    La marque ne disparaîtra pas immédiatement, car si P&L met fin à la production automobile aussitot l'encre de l'acte de cession séchée l'activité carrosserie et utilitaire DELAUGERE-CLAYETTE sera elle conservée jusqu'au début des années 30 à Orléans.
     
    Bien entendu, les productions de la marque furent confidentielles pour ne pas faire ombrage à celles de P&L qui utilisa cette dernière pour occuper une niche du marché des utilitaires : les camions de pompier.
     
     
     
     
                               http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/pompier.jpg
     
     
     
     
    Ensuite comme tant d'autres firmes absorbées par de plus grandes, seuls les sites industriels étaient en fait convoités pour y accroître des capacités de production toujours plus importantes et l'usine d'Orléans verra se succéder à son fronton les lettres des marques PANHARD & LAVASSOR puis CITROEN jusqu'au milieu des années 70 date de sa fermeture ...  
     
    qu'est devenue l'usine aujourd'hui ? Peut être qu'un Orléanais pourra nous en dire plus !
     
     
    En Attendant bon WE à tous !
     
    Pitcats  

  • Commentaires

    1
    Delaugère et Clayett
    Vendredi 27 Mars 2009 à 19:55
    Félicitations pour l'intérêt porté aux Delaugère et Clayette.
    Je vous propose d'établir un lien avec le site du "Delaugère et Clayette Club": http://pasdelaugere.cabanova.fr
    Nous vous en serions fort reconnaissants.
    Qu'est- devenue l'usine? Elle a été rasée dans les années 1970 pour faire place à une ensemble immobilier "la résidence des Beaumonts".
    Cordialement en vous remerciant par avance de votre soutien.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    PIJO3007
    Vendredi 5 Juin 2009 à 14:21
    Salut JP !



    Je te réponds avec pas mal de retard mais trois semaines sans internet c'est un sacré seuvrage lol ... merci pour tes infos Delaugère @ bientà´t
    3
    pitcats Profil de pitcats
    Vendredi 19 Juin 2009 à 19:45
    Salut JP !



    Je te réponds avec pas mal de retard mais trois semaines sans internet c'est un sacré seuvrage lol ... merci pour tes infos Delaugère @ bientôt
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :