• Automobiles BRASIER_ France (2ème partie)

    [:pitcats:1]  Voici la suite de l'exhu Brasier  :D  
     
                               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/10119420.jpg
     
    La séparation des deux associés en 1905 est un coup de juda porté à Georges Richard par Henri Brasier.  
    En effet enflammé par les victoires de Téry et la reconnaissance de la nation (si,si !) au triomphe du trèfle à quatre feuilles sur l'armada allemande "Mercedes", Brasier s'arrangea pour sortir son associé et obtenir de la justice la confiscation de l'usine et du nom commercial "Richard" à son plus grand profit !
     
    Georges Richard n'eu de salut que l'intervention de son ami banquier De Rothschild qui lui financera son retour sur la scène automobile par le rachat des actifs de la moribonde marque "Bardon" qui serviront de terreau à la jeune firme "Unic".
     
    Brasier était un motoriste, épicurien des belles mécaniques mais certainement pas un gestionnaire comme Richard et la suite montrera que l'avidité du premier ne survivra pas à l'assiduité du second dont l'héritage vit encore de nos jours sous la marque IVECO alors que la mémoire des "Brasier" est depuis longtemps édulcorée.
     
    Voila pour cette précision qui méritait d'être connue avant de passer à la suite !
     
    Seul aux commandes de l'entreprise, Brasier se diversifie en devenant un fournisseur de moteurs pour d'autres secteurs d'activités mais il ne parviendra pas longtemps à dissimuler les signes précurseurs d'une décadence annoncée .
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/Avion Brasier.jpg
     
                   Taxi de londres
                   http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/taxi londres.jpg
     
    En effet, si en compétition les "Brasier" ne jouent pas le figuration il est à noter que peu d'innovations techniques seront apportées à ces engins entre 1905 et 1908 alors que la concurrence elle affûte de plus en plus ses arguments.  
    Petit à petit les puissantes Brasier quitteront les grandes compétitions pour se focaliser sur des courses secondaires moins exigeantes pour des bolides vieillissants !
     
                               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/30hp2.jpg
     
                               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1904_Pub_01.jpg
     
    Ce manque de créativité se retrouve aussi en production où les voitures de la marque font de plus en plus dans un classicisme caractéristique d'une fin d'époque mais la cerise sur la gâteau sera la décision déraisonnable d'augmenter les tarifs de vente sous le seul prétexte des exploits sportifs dont les lauriers tendaient déjà à se faner au début des années 10 !
     
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/35.jpg
     
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/vende_brasier1.jpg
                                 
                                6 cylindres 22hp
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/22hp 6 cylindres.jpg
     
     
     
    La situation financière de la marque étant de plus en précaire, les créanciers de Brasier l'incitent à se remobiliser en créant une automobile plus modeste mais aussi plus accessible commercialement pour relancer des ventes en chute libre.
    C'est résigné que Brasier va concevoir une petite 4 cylindres 10cv en 1909, car pour lui cela va à l'encontre des prétentions qu'il porte à sa marque mais la raison lui démontrera que la firme devra son salut à cette dernière qui sera un succès commercial.  
     
                                1909 _ 10cv
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/10hp 1910.jpg
     
     
                               Gamme 1909
                               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1909.jpg
     
    Blessé dans son ego, il se passionne pour le productivisme à la chaîne et suivant l'exemple de "Ford", il en impose sans manière le principe à ses ouvriers-artisans qui rapidement utiliseront la grève en réponse !
    L'image de la marque est sérieusement corrodée par une forte baisse de la qualité de fabrication et par des délais de livraison de plus en plus aléatoires mais un répit inattendu viendra en août 1914 par les commandes de guerre ( moteurs d'avion Hispano-Suiza et camions) qui permettront à la firme de refaire ses finances au moment de l'armistice.
     
                               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1913_camion.jpg
     
    Les leçons du passé ne servant visiblement pas à grand chose, Brasier renoue avec ses vieux démons en présentant uniquement des voitures de luxe alors que ses concurrents complètent leur gamme par des voitures populaires financièrement plus rentables.
     
                              1920_ 18/20 hp
                                                     http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1920_18-30_01.jpg
     
                             30 cv
                             http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/30cv_01.jpg
     
    Rapidement force est de constater que la clientèle n'est plus au rendez-vous car qui voudrait d'une auto carrossé par un maître mais dont les organes mécaniques sont à la traîne par rapport aux autres ? Tel De Dion-Bouton, Brasier fut mais n'est plus car au lieu d'innover il ne fait au mieux que de s'aligner sur la concurrence et pour une clientèle exigeante ceci est impardonnable.
    Cette fois ci la marque n'echappera pas au dépôt de bilan au milieu des années 20. La faillite sera évitée de justesse en 1926 grâce à l'administrateur Chaigneau qui contraindra Brasier à sortir enfin une populaire sous la dénomination "Chaigneau-Brasier".

    La seule photo que je possède d'une Chaigneau-Brasier est celle d'une épave TD-4 donc si jamais l'un d'entre vous en possedait d'autres je suis (très) preneur ...
     
     
                     http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1927_Chaigneau-Brasier Td-4.jpg

     

    une autre Chaigneau-Brasier  
    http://img501.imageshack.us/img501/765/chbr2op2.jpg

     
     
     
    Malheureusement, le coup de 1909 ne prendra pas cette fois car le retard technologique pris est trop important pour ces que ces voitures puissent avoir leur place au soleil et c'est aveuglé par le désespoir que Brasier lance en 1929 une superbe 8 cylindres 3 litres à traction avant dénommée DG8. 
     
                                    
     
    Cette automobile était la digne héritière des Brasier 40cv d'avant guerre car elle était empreinte d'innovation mais la récession de l'époque allait à l'encontre de la commercialisation d'un tel modèle.
    Ce fut le coup fatal pour les maigres finances de cette vielle firme dont la dépouille sera rachetée par Delahaye 1930.
     
    A titre de comparaison, Georges Richard et sa marque "Unic" connurent le succès tant sur le marché automobile que sur celui des utilitaires où Brasier tenta de s'imposer sans succès.
     
    Une photo d'épave retrouvée dans un champ ... australien  :love:  
     
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1912_01.jpg
     
    et un reste de chassis en Irlande selon l'auteur,
     
     http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/xBrasierc.jpg 
     
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :