•  

     Un grand merci à JP pour ces nouveaux clichés à découvrir en fin d'article

                   MAJ du 22/12/2008

     

                  http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/logalcyon3.gif
     
     
     
     
    Tout d'abord un petit rappel sur La branche "automobiles"  du Groupe Alcyon fondé par Edmond Gentil.
     
    Le premier site industriel de la marque était situé au 4/6 Boulevard Bourdon à Neuilly Sur Seine et de là sortaient depuis 1902 moulte vélos et motos de bonne qualité.
     
                                  http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1906_auto2.jpg
     
    Point de retour nostalgique sur les lieux car voici à quoi il ressemble aujourd'hui  :( :
     
     
                                 http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/6 boulevard Bourdon2.jpg
     
     
                                 
     
    ALCYON fut dès 1902 une célèbre fabrique de cycles et de motos réputée pour la qualité de ses produits dont le slogan publicitaire était :
     
                                " Légères , Gracieuses et Solides "  
     
    En 1906, Alcyon débute son aventure automobile avec deux voiturettes, la 1.0 litres  ( 2 places) et la 1.4 litres (4 places), toutes deux propulsées par un monocylindre maison.
    Le châssis était déjà monobloc alors que ses concurrentes devaient se contenter de chassis en bois armé ou en tube d'acier... !
     
                                1906_ 1.0 litre
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1906_1L_4.gif
     
    Les productions ALCYON furent toujours caractérisées par leur qualité de fabrication et de solides mécaniques  , fait particulièrement rare avant 1920.
    La firme connu un tel succès populaire que la publicité de l'époque fît de l'ALCYON monocylindre "la Vraie voiture du médecin" du fait de sa robustesse à toute épreuves.
    En effet, quoi de plus révélateur sur la solidité d'une voiture que la tournée quotidienne du médecin sur un réseau routier pour le moins "cassant" en ce temps là.
    D'ailleurs, E.Gentil donnait une importance particulière au choix de ses fournisseurs n'hésitant pas parfois à dessiner lui même les pièces qu'il commandait.  
    Cette compétence fit la réputation de la marque.
     
    Rapidemment la gamme s'étoffa de modèles plus important dotés de moteurs monocylindre ALCYON ou 4 cylindres ZURCHER allant de 7 à 12 cv :
     
                                1907_ 2.7 litres
                                1909_ 1.9 litres
     
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/Alcyon1.jpg
     
                                1911_ 3.0 litres Sport
     
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1911_3L_3.gif
     
                                1912_ 3.0 litres 16s
                                 
                                http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1912_3L16s_2.gif
     
    Dès 1912, le volume des ventes a pour conséquence l'acquisition d'un site industriel plus important à Courbevoie situé au 40/50 rue de la Garenne. 
     
     
    Cela tombait bien car Alcyon allait devoir participé 2 ans plus tard à l'effort de guerre et une de ces productions guerrières sera un avion mais sans plus précision que cette mention, je ne sais s'il s'agit soit d'une sous traitance en partie (laquelle ?) ou en totalité (quel avion ?) ou d'une création de Gentil  :??:  
     

     
    Ce qui est sur, c'est que cet intermède de 4 ans porta un coup d'arrêt à l'expansion automobile d'Alcyon et la lenteur du réglement des factures par l'Etat Françcais n'y est pas étranger  :pfff:  
    Fragilisées par la Grande Guerre,  les finances de la firme ne permirent pas un retour à la diversification de 1914 et le groupe  se consacra exclusivement à sa branche "2 roues" de 1918 à 1920.
     
    La proportion grandissante des deux roues dans l'activité de l'entreprise marginalisa fortement le secteur automobile.
    Cependant, au début des années 20, on vit apparaitre une éphémère et rare ALCYON GL 2.0 l mise au point par Giroux, représentant de la marque à Lyon .
     
                               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/alcyon4.jpg
     
     
    L' autre ALCYON d'après guerre n'était plus qu'une "voiturette" équipée d'un moteur bicylindre de 497 cm3 et le chant du cygne fut un cyclecar au monocylindre 2 temps de 350 cm3.
     
    Si 1928 marqua l'arrêt de la fabrication automobile, les cycles et les motos survécurent jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.
     
    [:pitcats:1]  Recherche infos sur l'activité deux roues et sur la période de 1945 à la fin de la firme :)  
     
    Voilà pour aujourd'hui, n'hésitez pas à commenter, rectifier si besoin et rajouter vos docs :jap:  
     
    Merci d'avance
     
    Pitcats

     

    Un grand merci à Jean-Pierre pour ces belles cartes postales qui suivent représentant l'Alcyon 1.0 litres moncylindre de 1907 :

     

     

     

     
     

    Quelques pub Alcyon ;-)

     

     

     

     
     
     
      

     

     

     

     

     
      

     


     
     
    MAJ du 22/12 : ALCYON au GP de Dieppe en 1912 .... roulez bolides !!!!
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    5 commentaires
  •  

                                                           http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/logodfp.gif
     
     
     
     
     [:pitcats]  L'histoire de la marque débute par la passion automobile des deux ingénieurs Doriot et Flandrin travaillant respectivement pour les marques "CLEMENT-BAYARD" et  "PEUGEOT".
     
    Flandrin à l'instar de son ancien collègue Louis Delage, brûle de quitter la firme au lion pour  travailler enfin à son compte.
    Convaincu par son ami,  Doriot  le rejoint pour créer la "DORIOT-FLANDRIN & Cie"  dont l'atelier prendra vie en 1906 au 169 Boulevard St Denis à Courbevoie.
     
    Les associés lancent la fabrication du type 6cv, une voiture monocylindre 1.1 litre dotée d'une transmission par arbre et de suspensions arrières transversales.
    C'est une réussite et  Doriot-Flandrin adjoindra en 1908 à son offre monocylindre un second plus puissant (type 8cv) et un bicylindre (type 10cv).  
     
                             D.F.P  8 cv _ 1910
                           http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1910_8cv_01.gif
     
     
    L'affaire grandissant, un troisième associé dénommé Parant viendra se joindre en 1910 et c'est alors que la marque pris définitivement la dénomination "D.F.P".
     
    La firme acquiert cette année là une véritable envergure avec l'apparition de modèles  plus ambitieux  animés par des moteurs 4 cylindres "Chapuis-Dornier" de 1.6 litres (type 10/12cv), 1.8 litres, 2.4 litres et 2.8 litres.  
    La forte demande en 10/12cv entraîne la saturation des moyens de production et pour répondre à ce succès on ouvre en catastrophe une nouvelle usine à Courbevoie au 20 de la  rue Jules Ferry.  
    En effet, c'est à ce modèle bien né que la firme doit son étonnante ascension que rien ne semble contraindre même pas l'échec en 1911 du lancement de la 6 cylindres 20/25 hp.  
    Confortablement installés en 1912 grâce à de solides moyens financiers, DFP abandonne "Chapuis-Dornier" pour concevoir d'excellents  moteurs 2 litres (type 10/14hp) et 3 litres (type 12/15hp).  
     
    12/15hp
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1914_1215_01.gif
     
     
    La renommée internationale viendra d'outre manche lorsqu' en 1913 deux frères concessionnaires de la marque engagent avec succès une 10/14hp modifiée par leurs soins sur l'autodrome de Brooksland pour le fameux Half-Miles qui sera abattu à plus de 144 km/h !  
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1910_Bentley sur DFP.jpg
     
    Ces illustres inconnus sont les frères BENTLEY qui deviendront les fers de lance de D.F.P en compétition jusqu'en 1914 où la Grande Faucheuse viendra grippée définitivement les ambitions de la marque.  
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1912_12-15_bentley ile de Man.jpg
     
    En attendant, de formidables voitures de grand tourisme sortirent sous l'impulsion des Bentley telles que la trop méconnue 3 litres 16/22 hp ou la célébrissime (à l'époque du moins ...) sportive 2 litres 12/40 hp reconnaissable à son radiateur "coupe vent" .  
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/Agedor2004_314.jpg
     
    Au dernier "Tourist Trophy " d'avant guerre, cette 2 litres dotée de pistons en aluminium s'offrira le luxe de mettre à terre de nombreuses concurrentes aux  moteurs 3.5 litres bien plus puissants... quelle publicité pour la marque qui vit alors son heure de gloire en Europe !.
     
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1914_12-40_01 2003.jpg
     
    Les plaies du conflit ne sont pas encore cicatrisées, que la firme se voit privée de son marché britannique en 1921 lorsque les frères Bentley présentent leur fameuse 3 Litres largement inspirée par D.F.P.  
    Rapidement, la firme connaît une descente vertigineuse en enfer car la clientèle se détourne d'elle des deux cotés de la Manche et c'est au abois financièrement que DFP tente de redresser la barre en lançant de nouveaux modèles motorisé par d'autres ... comme à ses débuts !  
     
    1921
    http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/dfp19219bl.jpg
     
     
    Une nouvelle "2 litres" (moteur Alto) et une 10/12 (moteurs Sergeant puis American) sont présentés en 1920 en remplacement des illustres modèles d'avant guerre !  
    Les faibles ressources de l'entreprise ne lui permettent plus d'innover et c'est déjà un exploit que de maintenir d'actualité des modèles ignorés. En 1922, la nouvelle 12/40 hp est équipée d'un passage de vitesse à pommeau et de freins sur les 4 roues.  
     
     [:pitcats:1]            Une pub de 1914 vantant les performances des DFP 10/14hp
               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/39.jpg
     
               Pub de 1923 pour la DFP 10/12hp à moteur Sergeant
               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1923_12hp_01.jpg
     
               La même en version torpedo et moteur American en 1924
               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1924_1012_01.gif
     
               La craquante 1100 type 7cv roadster en action _ 1928
               http://faimg1.forum-auto.com/mesimages/264762/1928_7cvdf_01.gif 

     
    Un an plus tard ce modèle rebaptisé 13/50 hp est équipé d'une boite 4 vitesses et d'un nouveau moteur ... maison  mais il faut se faire une raison le marché n'est plus là alors DFP lance son dernier souffle sur les sportives légères à l'image d'Amilcar qui  rencontre le succès.  
     
     
     
    Cette petite DFP sera la "1100" qui connaîtra un certain succès sur les pistes et donc dans les halls de vente mais ce marché est une niche qui ne permet pas de combler la déconfiture des plus classiques  10 et 12hp peu fiables en terme de motorisation.  
    Ce sera le talon d'achille de DFP et le coup fatale lui sera porté par la revue "OMNIA" qui qualifiera les productions de la marque comme suit :  
     
                                                 "la Dernière Ferraille Parue"  
     
    Mise en dépôt de bilan depuis 1927, la firme ne s'en remettra jamais et la dernière 1100 sortira de l'usine en novembre 1933 ... quel épilogue dramatique pour une marque ayant connue un tel firmament !!!

     


    1 commentaire