• Automobiles Ravel _ France

     

    Dernière partie de cette trilogie avec cet opus consacré à Louis Ravel qui traversa ce premier tiers du 20éme siècle avec trois marques automobiles à son actif et une diversification dans la fourniture de moteurs.
     
    Cet ingénieur agronome fait partie de ces touche à tout qui captiver par l’automobile naissante décidèrent à leur tour de se lancer dans l’aventure en créant de toute pièce leur voiture avec l’intime espoir de voir un jour celle-ci déambuler en de nombreux exemplaires dans les rues des beaux quartiers de nos grandes villes.
     
     
     
     
     
                                                                http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/1898-1902_Ravel 4hp.jpg
     
     
     
     
     
     
    C’est d’ailleurs à Neuilly Sur Seine que débute l’aventure industrielle de ce personnage  qui fonde en 1898 la « Société des Automobiles Louis Ravel ».
    L’automobile qui sort du hangar de la rue de Longchamp est un vis-à-vis 4hp moteur bicylindres en V dont la vitesse de pointe élevée fera sa renommée dans les quartiers huppés de la capitale.
     
    La production se fait alors sur commande pour éviter les stocks et comme le carnet est bien étoffé, Louis Ravel cède son bail de location aux « Automobiles Sabbe & Detchemendy » pour s’installer en 1901 dans la petite usine flambant neuve qu’il a érigé le long de la rue Garnier.
     
    Les affaires se portent si bien pour notre entrepreneur qu’il transforme sa marque en société anonyme avant de la vendre en 1902 avec une plus value conséquente à Edmond Gentil père des automobiles Alcyon dont une exhumation lui a déjà été consacrée.
     
    A ce moment là, Ravel se lance dans la conception et la fourniture de moteurs dont les cotes calquées sur celles de Dion-Bouton lui permirent de s’octroyer une place sur ce marché  spécifique.
     
    En 1906, fort de la vente de son ancienne usine jusqu’alors louée à « Alcyon », Ravel quitte la capitale pour s’associer à Besançon avec Emile Amstoutz autre fabricant de moteurs.
     
     
     
     
                                                                http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/1905_Velo moteur Terrot-Amstoutz.jpg
     
     
     
     
    C’est Avenue de la Fontaine d’Argent qu’est bâti en 1907 une seconde usine dans laquelle les associés produiront une gamme de moteur fiable et simple d’entretien qui connaîtront un succès international.
     
    Si 1908 marque l’éviction du patronyme « Amstoutz » des moteurs bisontins c’est aussi  les prémisses du retour de Ravel dans la production automobile avec la création des «Automobiles  Zénith » même si semble t’il cette production resta très confidentielle.
     
     
     
     
     
                                                            http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/1907_Ravel-Zenith.jpg
     
     
     
     
    Ce coup d’essai sera transformé dès 1911, lorsque Ravel unira son destin avec Théodore Schneider pour fonder la célèbre firme des « Automobiles Th.Schneider » (opus 2) dans ses locaux industriels.
     
    Comme nous l’avons vu précédemment cette alliance née de l’entente entre un motoriste de grande notoriété et  la fine expertise de la production automobile du cofondateur de la firme, lyonnaise «Rochet-Schneider » allait donner naissance à une véritable success story jusqu’à l’aube de la Grande Guerre.
     
     
     
     
                                                               http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/logo ravel.jpg
     
     
     
    La signature de l’Armistice en 1918, ne verra pas le retour de Louis Ravel aux instances dirigeantes de « Th.Schneider » car ce dernier décide  de reprendre sa liberté pour fonder à Besançon une nouvelle « S.A des Automobiles Ravel ».
     
    La firme expose pour la première fois au Salon de l’Automobile de 1922, un superbe châssis 12hp arborant une majestueuse calandre évoquant celles des Rolls-Royce et des Hispano-Suiza trônant à quelques pas de là.
     
     
     
     
                                                         http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/1922_Ravel 12hp 02.jpg
     
     
     
    Comme vingt ans plus tôt la presse encense Louis Ravel pour la qualité de ses automobiles et son innovation technique  réunissant embrayage, transmission et moteur en un seul bloc garantissant ainsi la rigidité de l’automobile tout en simplifiant son entretien.
     
     
     
     
                                                        http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/1924_Ravel 12hp.jpg
     
     
     
    Les Ravel furent aussi connue pour l’extrême soin apporté à leur fabrication et aux équipements embarqués qui leur permirent d’être longtemps à la pointe des évolutions techniques.
     
     
                                                            http://images.forum-auto.com/mesimages/264762/img007.jpg
     
     
     
    Mais cette excellence allait finalement porter préjudice à la firme qui en s’affranchissant des principes de la production en grande série allait voir exploser de manière exponentielle ses coûts de fabrication mettant ainsi hors jeu ces formidables Ravel 12hp vendues 6 fois plus chère qu’une Renault ou qu’une Ford de motorisation similaire.

     

     

     


    C’est ainsi que tout s’arrête en 1929 date à laquelle la société est dissoute, les bâtiments vendus à un grossiste en produits chimiques.
    Tout comme les anciens établissements « Th.Schneider » les restes de l’usine « Ravel » sont encore visible de nos jours à Besançon.


  • Commentaires

    1
    pierrede
    Mardi 10 Novembre 2009 à 11:55
    Merci, la liste des trépassés étant encore longue .... l'Exhumoir a encore de longues années devant lui ;-)
    2
    pitcats Profil de pitcats
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 19:03
    Merci, la liste des trépassés étant encore longue .... l'Exhumoir a encore de longues années devant lui ;-)
    3
    Lundi 24 Octobre 2011 à 07:10
    I took my first business loans when I was a teenager and that aided me a lot. However, I require the credit loan once more time.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :